Bilan des années écoulées

Bilan de l'année 2019

Retour

Le mot de la présidente

Comme en 2018, les rencontres du lundi soir afin de déterminer les champignons trouvés dans la nature ont à nouveau commencé en février. C’est tôt, comme on l’a déjà dit mais la pause hivernale paraît déjà longue à certains de nos membres et il y a toujours de quoi occuper la soirée : champignons (quand il y en a), livres ou diapos plus des moments de discussions.

Le jeudi 21 mars, le COSNY présentait un film de M. Claude Roggen, le secret des druides. Je ne sais malheureusement pas si beaucoup de membres y ont assisté, ni si cette soirée était digne d’intérêt. Comme certains le savent, je n’ai pu m’y rendre car, à ce moment-là, j’étais encore en villégiature au CHUV après une opération du cœur.

Puis nous avons eu la première sortie à Oulens-sous-Echallens, organisée par M. et Mme Jean-Luc Bécherraz qui nous avaient réservé, outre le stand, un accueil chaleureux, le petit déjeuner et un soleil resplendissant.

Au mois de juin, M. Jacques Fleury a donné un cours de mycologie destiné aux débutants et qui a été suivi aussi par des membres chevronnés. C’était très intéressant et d’autres personnes, qui n’avaient pas pu y assister, nous ont demandé de récidiver en 2020.

Il faut attendre le 22 septembre pour nous retrouver aux Ermitages, dans la Vallée de Joux où le soleil était aussi de la partie. Merci à Jacques et Neuma Fleury, ainsi qu’à Mireille Mathys, qui m’ont accompagnée et aidée à tout mettre en place pour l’arrivée des participants.

Pour la dernière sortie de l’année, soit le 20 octobre, Mme Anne-Marie Brodard, M. et Mme François et Danielle Thuillard nous ont accueilli dignement le matin et organisé notre traditionnelle fondue pour le repas de midi.

Un grand merci à toutes les personnes qui ont œuvré pour la réussite de ces sorties dominicales sur le terrain.

Puis, le gros morceau 2019, c’est notre exposition bisannuelle qui est retournée à Cronay. Comme d’habitude, la préparation commence tôt dans l’année : réservation de la salle, autorisations, affiches et flyers et nettoyage des champignons qui prend plusieurs après-midi à 5 ou 6 personnes. Cette année, à part quelques bolets et chanterelles apportés par Monsieur Michel Immordino, nous n’avions pas de champignons cueillis par les membres de notre société. Il a fallu, malheureusement, pratiquement tout acheter. Mais, pour finir, tout a bien fonctionné sauf que… nous avons manqué de matériel pour nos croûtes le dimanche vers 13h00. A revoir les quantités pour une prochaine exposition. Autre préparation longue, le magnifique tunnel imaginé par M. Joël Nithardt intitulé « la vie intime des champignons » qui aurait pu s’appeler aussi « Mélodie en sous-sol » et qui représentait le mode de reproduction de ces cryptogames, les ramifications des mycéliums et les spores grandies 10'000 fois. Un vrai travail de titan. La cueillette du vendredi nous a permis de présenter au public une exposition, si elle n’est pas mémorable, du moins tout-à-fait honorable. Les questionnaires de satisfaction nous ont été rendus avec des avis très favorables. Mais nous savons qu’on peut toujours s’améliorer. Merci à toutes les personnes qui ont oeuvré pour la réussite de cette manifestation, avec la mise en place des tables et du gazon, de la décoration et, lendemain, avec la détermination et la disposition des champignons, chacun dans leur famille respective ainsi que les stands de vente de livres et concours. Un grand merci à tous les acteurs (et actrices, bien entendu), cuisiniers, cavistes et autres aides qui ont animé la buvette durant ces deux jours. Un dernier remerciement va à nos caissiers qui ont vendu billets d’entrée et tickets de boissons et de repas, sans qui nous ne pourrions pas avoir de saines finances. J’en termine avec un dernier remerciement à nos amis de la Côte, Pied du Jura et Lausanne, j’ai nommé Bernard Desponds, Isabelle Favre et Gilbert Bovay qui sont venus nous prêter main-forte pour les déterminations.

Et nous voilà arrivés à l’avant-dernière et traditionnelle manifestation de l’année : La journée de la truffe à Bonvillars. Journée magnifique, ensoleillée, avec un grand nombre de visiteurs qui viennent regarder les champignons présentés, s’informer et, même, des fois, contester nos dires. Mais c’est une activité très familière et conviviale et, pour ma part, j’y trouve chaque année beaucoup de plaisir.

Dans tout ce rapport, je n’ai pas parlé des récoltes trouvées à nos différentes sorties et soirées de détermination. J’ai agi de la sorte en toute connaissance de cause, estimant que je laissais ce soin à la commission scientifique, bien plus à même de vous en parler et nous n’avons pas besoin de doublons. Je ne peux toutefois pas passer sous silence l’extraordinaire fin de saison qui a vu l’explosion d’une très grande variété de champignons. Et ce n’est pas M. Gumy qui va me contredire, lui qui a procédé à un nombre record de contrôles, avec des files parfois jusque dans les escaliers.

Je ne voudrais pas terminer cet exposé sans remercier en bloc tout le comité qui me soutient durant toute l’année et, sans qui, je ne pourrais pas accomplir mes tâches sereinement. Un tout grand merci aussi à Monsieur Raymond Gumy qui est présent chaque lundi de détermination et à toutes nos sorties. J’en profite pour remercier aussi tous les membres qui participent quasiment chaque semaine à nos études fongiques. Et un ban aussi pour nos hôtes qui, année après année, organisent le repas de fin de saison, j’ai nommé Mme Anne-Marie Brodard et M. et Mme François et Danielle Thuillard.

Je forme tous mes vœux pour que cette société perdure encore très longtemps, avec le même esprit convivial qui nous fait avancer, même si, de temps à autre, quelques petits différents apparaissent parmi les membres. Ce sont des choses qui arrivent même dans les meilleurs couples. Et ce n’est pas une différence de vue qui va venir perturber les magnifiques rencontres que nous vivons ensemble chaque année. Alors je vous attends nombreux en 2020 pour une nouvelle aventure mycologique.

Bilan de l'année 2018

Retour

Le mot de la présidente

Comme en 2017, les rencontres du lundi soir afin de déterminer les champignons trouvés dans la nature ont à nouveau commencé en février. Cela semble très tôt mais nos « mordus » de mycologie trouvent déjà la pause hivernale fort longue. Quelques spécimens tout au début, suivi d’une période de disette mais on peut toujours se perfectionner par les livres et les discussions.

Le mercredi 7 mars, les membres qui sont venus à l’Aula Magna du château d’Yverdon ont eu le plaisir de visionner un film de M. Samuel Monachon, « Nobles cerfs et ronde des saisons ». Comme de coutume, ce cinéaste animalier, dont la renommée n’est plus à faire, nous a régalé par les images magnifiques tournées pendant plusieurs années afin de suivre les cerfs dans toutes les périodes, du printemps à l’hiver. Merci au Cosny qui organise ces soirées pour le plaisir des yeux.

Le 18 mars, un repas a été organisé avec le solde des champignons qui restaient après la vente des croûtes pour toutes les personnes qui nous ont aidés durant les trois jours de mise sur pied de l’exposition de Montcherand. Cette agape s’est déroulée au cabanon de la Poste et devait, normalement, être organisée par moi-même, aidée bien sûr de plusieurs membres, dont M. et Mme Thuillard, Mme Brodard, M. Gudy, Mme Urfer, etc. Pardonnez-moi si j’oublie quelqu’un. J’ai malheureusement dû tout remettre à la famille Thuillard, au pied levé, et je les remercie d’avoir pris le relais. Comme vous le savez tous (ou presque) j’ai dû être hospitalisée très rapidement. Mais, vous le voyez, je suis à nouveau disponible pour la société.

Après la pause estivale, l’activité habituelle a repris, soit avec nos soirées de détermination, soit par les sorties sur le terrain. Cette année, quatre rencontres avaient été programmées :

Pour toutes ces sorties, je laisserai le soin à Mme Christiane Salgat de vous parler des champignons récoltés et de la participation de nos membres. Elle nous parlera aussi des soirées de détermination et de cette année mycologique marquée par une sècheresse persistante.

Un grand merci à toutes les personnes qui ont œuvré pour le bon déroulement de nos rencontres dominicales et qui nous ont accueilli toujours avec de bonnes choses et, surtout, avec gentillesse et bonne humeur.

Comme chaque année, nous avons monté une mini-exposition dans le cadre de la journée des truffes à Bonvillars. Une quarantaine de cryptogames a pu être montrée, à la place des soixante, environ, des années précédentes. Mais merci à Dino Ricci et Angelo Hippolito qui ont été aux Paccots pour nous trouver quelques jolies espèces. M. Gumy avait aussi pu mettre de côté les spécimens les plus résistants qui nous venaient de la dernière sortie de Pailly. Après cette sècheresse, il n’a plu qu’une fois à Bonvillars : du petit matin jusqu’à la fin de l’après-midi. Encore merci à MM. Gumy, Hippolito et Joël Nithard qui est venu nous aider malgré une « crève » carabinée. Et j’ai laissé le meilleur pour la fin : dernière date avant ce soir, notre voyage à Alba, au pays de la truffe blanche. Quarante-trois personnes y ont participé, plus notre chauffeur, Sébastien, qui est devenu un ami au fil des kilomètres. Partis avant l’aube, le samedi matin (6h15) car nous avions trois retardataires et l’horaire de 6h00 n’a pas pu être tenu. Mais nous sommes arrivés à bon port et en temps voulu. Nous avions rendez-vous chez un trufficulteur, passionné de ces champignons très spéciaux et qui nous a fait un exposé très intéressant sur les arbres et les terrains où pousse la truffe blanche. Le repas a suivi dans cette maison d’hôtes et nous avons pu déguster bon nombre de mets, une cascade de saveurs toutes plus délicieuses les unes que les autres, à base de truffes et autres, notamment de mini crêpes aux cèpes. Le tout arrosé d’un très bon vin de la région et d’un service familial et des plus convivial.

Le soir, arrivée à l’hôtel, un petit château perché sur une colline et après une montée sur une route sinueuse et étroite où Sebastien a fait des prouesses. Repas délicieux et, ma foi, bien assez copieux mais quelques pousse-cafés, au bar ont permis de digérer, d’autant plus que l’ambiance était au beau fixe (contrairement à la pluie de l’extérieur) et que comme chacun sait : le rire, c’est bon pour la santé.

Dimanche matin, départ pour la ville d’Alba et la superbe halle aux truffes. A l’entrée, l’odeur nous prend au nez et à la gorge mais on s’y habitue très vite et on peut admirer des truffes blanches, des noires, de toutes les tailles et de tous les prix. Mais si on veut acheter de la truffe blanche, il faut avoir le porte-monnaie bien garni. Par contre, des préparations de beurre truffé, fromages ou salamis sont tout-à-fait abordables. Et les marchés en plein air que beaucoup ont visité après la halle regorgeaient de toutes sortes de marchandises liées à la truffe, qui est vraiment reine dans cette région. Nous avons eu de la chance car il ne pleuvait plus du tout et la température était très douce.

A 14h30, nous sommes repartis pour la Suisse, les yeux encore pleins de toutes ces belles découvertes et, après un arrêt à Bourg St-Pierre pour nous sustenter, nous sommes arrivés à Yverdon un peu avant 22h.00. De beaux souvenirs. Merci à M. Gumy qui avait lancé cette idée qui s’est heureusement concrétisée.

J’en arrive presque à la fin de mon exposé mais je ne voudrais pas conclure sans remercier chaleureusement toutes les personnes qui donnent leur temps sans compter pour la bonne marche de la société. Je ne vais pas citer chaque personne car nous n’aurions plus le temps de souper après mais je pense à toutes celles et ceux qui sont présents chaque lundi soir, ou presque, au comité qui fait un travail remarquable et sans lequel je ne pourrais pas faire grand-chose. On dit que l’union fait la force et je constate année après année de la véracité de ce dicton. Merci aussi à nos hôtes de ce soir qui permettent ce repas, ainsi qu’aux cavistes qui nous empêchent de nous dessécher.

En conclusion, je souhaite que cette société continue sur ces bonnes bases et que nous soyons toujours unis et réunis pour l’étude de cette merveilleuse science qu’est la mycologie.

Merci de votre écoute.

Bilan de l'année 2017

Retour

Le mot de la présidente

Les rencontres du lundi soir afin de déterminer les champignons trouvés dans la nature ont à nouveau commencé en février, soit très tôt dans une saison mycologique à peine éclose. Mais, les quelques spécimens trouvés ainsi que la consultation des livres et les discussions ont alimenté les premières soirées. Pour la suite, ces séances se sont poursuivies normalement avec huit à dix personnes très assidues et motivées, quelquefois en alternance. Merci à tous ceux et celles qui font revivre le printemps mycologique au sein de la société. Ces soirées se sont terminées à fin juin car il y avait encore de la matière à étudier à ce moment-là. Nous avons néanmoins pris une pause pendant les vacances estivales.

Entre-temps, nous avions pu visionner un film programmé par le Cosny, soit « Le mystère des flammes bleues ». Cette soirée était consacrée à l’étude des volcans qui produisent, en effet des flammes bleutées, pour autant qu’on puisse les filmer la nuit. Comme de coutume, quelques rares membres y ont assisté.

Sorties d'étude

Après la pause estivale, l’activité habituelle a repris, soit avec nos soirées de détermination, soit par les sorties sur le terrain. Cette année, seules trois rencontres ont été organisées, expo oblige.

Un grand merci à toutes les personnes qui ont œuvré pour le bon déroulement de nos rencontres dominicales et qui nous ont accueilli toujours avec de bonnes choses et, surtout, avec gentillesse et bonne humeur.

Exposition bisannuelle
Le grand moment de cette année mycologique a été l’exposition bisannuelle de Montcherand. Depuis 2016, on en parlait, on avait visité et réservé la salle, puis, dès la fin du printemps, quelques membres nous ont apporté des Calocybe gambosa (ou tricholomes de la St-Georges) qui ont été nettoyés, blanchis et congelés, en vue des croûtes aux champignons prévues pour l’expo. En août, on a profité de la saison des chanterelles et acheté une vingtaine de kilos qui ont reçu le même traitement que les précédents. Plus tard, et en plusieurs fois, quelques assidus sont allés dans les Préalpes et nous ont apporté une quinzaine de kilos de magnifiques bolets, des pieds bleus et têtes de moine. Ayant complété ces préparations par des achats d’autres champignons trouvés dans le commerce, nous étions parés pour sustenter les visiteurs de notre manifestation. Merci à tous ceux et celles qui ont donné de leur temps pour nettoyer, couper et blanchir tous ces cryptogames et, pour y avoir participé, je sais que cela a été un assez grand travail.

Mais, le plus grand souci a été, une fois de plus les conditions météorologiques. En effet, une bonne partie de septembre et le mois d’octobre (en tous cas jusqu’au 22) a été d’une sècheresse peu commune et d’aucun pensaient qu’il fallait supprimer cette exposition. D’autres, dont je faisais partie, espéraient toujours un miracle et pensaient aussi à tout ce qui avait été préparé : les champignons pour les repas, les affiches, toutes les diverses activités inhérentes à ce genre de manifestation, plus les journaux qui nous avaient consacré des articles en vue d’attirer les visiteurs. Comment pouvions-nous balayer d’un trait tout ce qui avait été fait ? J’ai donc fait appel aux autres sociétés du canton en leur demandant de bien vouloir nous apporter quelques spécimens de leur région si quelques-uns parmi leurs membres venaient nous rendre visite. Et nous avons été entendus au-delà de nos espérances. Nous avons vraiment reçu des cryptogames de toutes les régions, qui nous ont été amenés avant l’ouverture au public. Nous leur devons vraiment une fière chandelle car, sans eux, je ne sais pas ce qui aurait pu être présenté sur les tables. Au final, nous sommes arrivés à 228 espèces, ce qui, vu la situation catastrophique du terrain a été assez fabuleux. Je remercie donc tous ces amis et amies qui nous ont soutenus et j’espère que nous pourrons un jour les aider s’ils sont dans la même panade. Pensez-y tous car nous aurons besoin de toutes les bonnes volontés. Je remercie tout particulièrement la société de Romont qui nous a apporté un grand choix de champignons le vendredi après-midi déjà, Mme Isabelle Favre, M. Bernard Desponds et M. Gilbert Bovay, tous trois venus nous aider à déterminer le samedi matin. D’autres, tels que M. Veillon, Mme Josiane Bocherens et son ami nous ont fait la surprise de venir aussi nous aider. Encore merci.

Mais, il n’y a pas eu que les autres sociétés : une partie de nos membres se sont investis durant les trois jours, le vendredi pour la préparation, les samedi et dimanche pour que tout fonctionne bien. .

Je vais donc remercier tout le monde, en bloc, car vous avez tous été formidables, que ce soit avec la détermination et la présentation des champignons (mise en place du vendredi comprise) ou aux caisses ou encore à la buvette. La société a besoin de tous et chacun d’entre vous est nécessaire à la réussite de ce genre d’entreprise. Comme d’habitude, M. Edmond Gudit et son équipe de choc n’ont ménagé ni leur temps ni leur peine et mention spéciale à nos excellents cavistes MM. Thuillard et Caillet.

Un mot encore pour l’exposition : le magnifique tableau des cent bolets de Suisse exécuté par M. Joël Nithardt et qui a nécessité des centaines d’heures de travail. Cette représentation a été admirée par tous les visiteurs et plus spécialement par les mycologues chevronnés qui ont trouvé ça « fantastique ». Super, Joël, et merci pour ton engagement.

En hôte d’honneur, nous avions la société de la Truffe qui a installé un stand au grand plaisir des visiteurs. Ils ont été très intéressés par la diversité des specimens disponibles en Suisse ainsi que la façon de les trouver, les essences d’arbres associés, etc. Ils ont apprécié aussi la petite dégustation de toasts offerte par les exposants.

On peut dire que ces deux jours ont été un beau succès et notre caissier M. Dino Ricci ne va pas me contredire.

Pour terminer, le vent a soufflé en rafales le samedi soir et la pluie a fait son apparition dès ce moment. Dommage… trop tard.

Marché aux truffes
La dernière manifestation de la saison a été, en date du 28 octobre, notre participation annuelle à la journée de la truffe à Bonvillars où nous avons l’habitude de présenter une mini-exposition de champignons. (pour cette année, 73 espèces ont pu être déterminées). Ce stand est toujours très apprécié du public qui aime venir regarder, poser des questions, discuter avec ceux de nos membres qui aident à la réussite de cette journée. Merci à chacun d’entre vous pour votre engagement et votre fidélité d’une année à l’autre.

Remerciements
J’en arrive presque à la fin de mon exposé mais je ne voudrais pas conclure sans remercier chaleureusement toutes les personnes qui donnent leur temps sans compter pour la bonne marche de la société.

En premier lieu, M.Raymond Gumy qui est présent tous les lundis soirs et, sans qui, nous aurions beaucoup de peine à déterminer certains champignons un peu plus difficiles ou plus rares et que, lui, reconnaît grâce à sa longue expérience. Un grand merci pour votre assiduité.

Je voudrais citer M, Jacques Fleury qui, tout au long de l’année, remet à jour les cartes, remanie et redonne les noms justes aux cryptogames qui ont été changés de catégorie (et il y en a). Nous avons ainsi une des cartothèque parmi les plus performantes de Suisse. Et il se propose de refaire un fichier encore meilleur…

J’ai aussi la chance d’avoir à mes côtés une secrétaire plus que dévouée et nous avons une excellente communication. Alors, merci Babeth.

Un mot aussi pour M. Joël Nithardt qui entretient notre site Internet et nous permet d’utiliser les PC en cas de difficultés. Pour les GU que nous sommes (traduisez par « gentils utilisateurs) l’informatique a encore beaucoup de secrets non encore élucidés.

Merci à M. Dino Ricci pour ses comptes toujours tenus à jour et à M. François Thuillard sans qui nous pourrions avoir soif. C’est aussi grâce à M. Gabriel Caillet que nous recevons gratuitement le gazon pour notre exposition et c’est aussi lui qui s’occupe de la signalisation. Merci à Mme Christiane Salgat et à toutes celles et ceux qui me soutiennent durant toute l’année.

Nos sincères félicitations aussi à M. Philippe Rapelli qui a passé avec brio les examens de contrôleur VAPKO (69 bonnes réponses sur une table de 70 espèces). Qui dit mieux ?

J’espère n’avoir omis personne et je prie les oubliés, s’il y en a, de pardonner à ma mémoire si elle m’a fait défaut.

En conclusion, je souhaite que cette société continue sur ces bonnes bases et que le niveau de la mycologie ainsi que la convivialité qui prévaut dans toutes nos rencontres perdurent encore très longtemps.

Merci de votre écoute.

Bilan de l'année 2016

Retour

Le mot de la présidente

Comme l’année précédente, les rencontres du lundi soir ont commencé très tôt, soit au mois de février déjà, mais contrairement à 2015 où les premières séances de détermination s’étaient bornées à l’étude dans les livres et à des discussions, cette fin d’hiver, ainsi que le printemps a réservé aux assidus de nombreuses surprises, avec la sortie d’espèces fongiques bien avant les dates habituelles, ainsi que quelques spécimens complètement hors saison. Une séance cinématographique organisée par le Cosny et consacrée au lynx a intéressé les membres qui y ont assisté. Merci à nos amis du Cosny et aux personnes qui s’étaient déplacées pour ces très belles images.

Sortie récréative
En juin, nous avons eu le plaisir de partir en France, au parc ornithologique de « Villars-les-Dombe ». Nous avons eu la chance d’avoir passablement de soleil et les quelques orages que nous avons traversés ne nous ont pas gênés, étant donné qu’ils ont eu la très bonne idée d’éclater seulement lorsque nous étions au sec dans le car et de ne pas durer longtemps. La visite de ce magnifique parc a séduit l’ensemble des participants et le spectacle de rapaces et de divers oiseaux superbement dressés a mis un point d’orgue à cette belle randonnée. .

Sorties d'étude

Quatre sorties automnales ont jalonné la saison, à savoir :

Je remercie toutes les personnes qui ont organisé ces rencontres, avec brio, sorties qui sont toujours fort sympathiques. Je remercie aussi M. et Mme Eric et Christiane Chambaz, ainsi que M. Michel Immordino et Mme Brigitte Rohner qui nous ont offert le refuge de Chanéaz. Merci aussi à toute la brigade de cuisiniers, aides et les personnes ayant fait le service à Agiez. Alain Michaud transmettra. .

Je dois aussi signaler que, comme chaque année, plusieurs membres ont assisté au cours Vapko à Veysonnaz, soit pour maintenir ou rafraîchir tout ce qu’ils avaient appris lors de leurs examens de contrôleurs (les noms latins changent continuellement et il faut se maintenir à niveau pour ne pas être dépassés), soit afin d’acquérir le savoir nécessaire pour devenir, peut-être, un futur contrôleur. Bonne chance à tous et toutes dans ce cheminement. .

La dernière manifestation de la saison a été notre participation annuelle à la journée de la truffe à Bonvillars où nous avons l’habitude de présenter une mini-exposition de champignons. (pour cette année, 69 espèces ont pu être déterminées). Ce stand est toujours très apprécié du public qui aime venir regarder, poser des questions, discuter avec ceux de nos membres qui aident à la réussite de cette journée. Merci à chacun d’entre vous pour votre engagement et votre fidélité d’une année à l’autre. .

Un tout grand merci va aussi au comité qui me seconde fort bien et qui m’appuie dans mes démarches et dans les décisions que nous avons à prendre. L’union fait la force et je peux le constater tout au long de l’année. Et puis il me faut, bien sûr, remercier M. Raymond Gumy pour tout le travail qu’il apporte lundi après lundi et dans toutes nos sorties. Il est vrai que, sans son énorme savoir mycologique, nous serions bien empruntés pour déterminer tout ce qui arrive sur les tables. Par ailleurs, quelques membres se « débrouillent » très bien et peuvent aider les néophytes pour les espèces courantes. J’espère que cette équipe continuera à fonctionner avec la passion habituelle qui l’anime et que nous pourrons encore apprendre et essayer de comprendre le monde immensément complexe et varié des champignons. Les lundis sont ouverts à tous les membres mais il y a un noyau de passionnés que nous retrouvons presque chaque semaine. Cela fait plaisir de travailler avec ces personnes qui cherchent à se perfectionner le mieux possible et j’exhorte les nouveaux inscrits à nous rejoindre pour entamer un long voyage au pays des cryptogames, les beaux et les bons, comme les bizarres ou les toxiques. (en effet, il faut aussi savoir reconnaître ceux qui sont dangereux pour notre santé afin de pouvoir les éviter), les bons comestibles pour les apprécier. .

Bilan
Pour moi, c’est un peu l’heure du bilan en cette dixième année de présidence. Je suis très heureuse de constater que notre société se porte apparemment très bien et que le nombre de nos membres a fortement augmenté pendant cette décennie, preuve que l’intérêt pour la recherche des champignons et l’apprentissage de la mycologie trouve toujours plus d’adeptes, même si cet intérêt est tout d’abord culinaire. Certains ont commencé ainsi et se sont pris au jeu de l’étude. Il en est peut-être, parmi les nouveaux, de futurs mycologues qui dépasserons un jour le savoir des plus grands. Qui sait ? Nos amis, anciens facteurs, soit MM. Caillet et Thuillard ont attiré un certain nombre de leurs ex-collègues qui sont parmi les plus fervents adeptes de nos sorties et ont apporté ainsi leur contribution à notre équipe. Enfin, le site Internet créé par M. Joël Nithardt nous amène aussi de nouvelles inscriptions chaque année. Depuis ces dix ans, nous avons mis sur pied cinq expositions, en changeant drastiquement la présentation et en introduisant la vente des croûtes aux champignons. Cela donne plus de travail, évidemment, mais avec l’excellente équipe que vous formez, on y arrive très bien et, pour ma part en tout cas, j’y trouve énormément de plaisir. J’ai pu constater que les nouvelles idées de certains de nos membres nous obligent à changer nos vieilles habitudes, ce qui est très productif pour se mettre à niveau (je pense bien sûr à l’informatique, entre autre) et je n’ai qu’une idée, continuer sur cette belle lancée. .

Nous avons aussi, en alternance, organisé cinq courses d’une journée avec des buts divers, le déclencheur ayant été la visite du Mycorama à Cernier, musée qui, hélas, a dû fermer ses portes, faute de moyens. Ces excursions sont très appréciées car, si je n’en parle pas, on me demande de suite s’il y en a une de prévue. Donc, je sais que je ne dois pas l’oublier….

M. Gumy et le comité m’ont beaucoup aidé dans ces diverses activités et je les en remercie mais je dois aussi dire que vous tous m’avez soutenu de façon magistrale lors de ces manifestations, expos, courses ou sorties pour la cueillette et l’identification des champignons. Cette amitié et cet appui me font vraiment chaud au cœur et je vais de l’avant grâce à vos encouragements. Si vous le voulez bien, je continuerai encore une année ou deux mais, comme malheureusement (ou heureusement, cela dépend du point de vue), je vieillis et il faudra songer une fois ou l’autre à rajeunir les cadres ainsi qu’on le dit dans l’industrie. Mais cela est de la musique d’avenir et nous en reparlerons ultérieurement. .

Merci de m’avoir écoutée et bonne continuation.

Bilan de l'année 2015

Retour

L'année 2015 a débuté, pour quelques membres assidus, je dirais même mordus de mycologie et d'étude fongique, plus tôt que d'habitude. En effet, quelques personnes, trouvant que le temps était longuet jusqu'en avril, ont contacté M. Raymond Gumy qui a été d'accord de commencer les séances de détermination du lundi soir beaucoup plus vite, soit en février déjà. Même sans champignons, on peut toujours apprendre une infinité de choses par les livres et les discussions.

Dès que la saison printanière a commencé avec des pousses fongiques, les déterminations d'espèces ramassées dans la nature ont pu se dérouler normalement. Elles sont suivies presque uniquement par les férus de mycologie, mais avec quelques visites sympathiques de membres plus occasionnels. Elles se sont poursuivies jusqu'en juin, c'est-à-dire aussi plus tard que les années précédentes.

Le 19 mars, nous étions invités par le COSNY pour visionner un film de M. Jean-Pierre Blanchet "Voyage à la rencontre de la grande faune du rift kenyan", film fort intéressant.

Après les vacances d'été, les séances de détermination du lundi soir ont eu un succès très disparate suivant les périodes. Peu de monde pendant la sècheresse qui n'a pas été propice à la pousse fongique, mais abondance de personnes et de champignons dès le retour des récoltes, à tel point que certains lundis soirs, la place manquait pour contenir tout le monde et toutes les espèces trouvées. En outre, il était très difficile de pouvoir identifier tous les spécimens, faute aussi de temps, sinon nous aurions pu y passer la nuit.

Pour cause d'exposition, nous n'avons eu en 2015 que trois sorties sur le terrain.

Un grand merci à toutes les personnes qui ont organisé ces trois sorties et qui l'ont fait de façon aussi magnifique que sympathique. Nous avons grandement apprécié l'engagement de ces membres.

Dernier point, certainement le plus important de l'année 2015 : je veux bien sûr parler de l'exposition de Cronay. On en parlait depuis bientôt une année, la salle était louée depuis longtemps et plusieurs rencontres avaient eu lieu avec le comité de l'expo pour réunir les idées, faire une synthèse de ce qui avait cogité, bref se faire un topo de la façon dont nous voulions montrer les champignons. Des champignons frais sur les tables, bien sûr, mais aussi une fresque gigantesque avec photos et explications sur les genres et les espèces fongiques, des concours, un peintre sur champignons et, ce qui avait ètè la motivation pour prèparer cette manifestation à Cronay, avoir un espace pour rendre hommage à notre ami, Gilbert Brodard, trop tôt disparu. En début de semaine, nous avons été chercher les champignons pour les croûtes, nettoyés, blanchis et finalement préparés. Bref, tout avait été assez bien prévu... Sauf le temps. Et je vous avoue que je n'ai pas très bien dormi cette semaine-là, quand j'entendais la bise me narguer derrière ma fenêtre. Les sols étaient secs et il semblait que les champignons ne voulaient pas sortir. Et puis, grâce à la bonne volonté de nos membres qui ont été chercher de la marchandise dans tous les coins et recoins du canton et même jusqu'en Valais et au Jaun, nous avons eu de belles espèces à mettre sur les tables. D'autant plus que nous avons aussi eu de l'aide d'autres sociétés, notamment le président de la société de Romont qui est arrivé, le vendredi soir, avec quatre cageots plus un panier plein de beaux cryptogames. Le samedi matin, plusieurs mycologues sont venus nous aider à déterminer, depuis Gland et depuis Neuchâtel. Tout s'est très bien déroulé et toutes les croûtes aux champignons, assiettes froides et autres pâtisseries confectionnées par nos membres se sont volatilisées assez rapidement.

Je voudrais remercier toutes les personnes qui ont oeuvré pour la réussite de cette exposition, que ce soit pour la cueillette, le nettoyage des champignons, la mise en place de tout le matériel et qui se sont occupées des caisses, des concours, de la buvette. Vous avez tous été formidables. Et même, dans les moments de grand stress (lorsqu'il y avait la queue pour les croûtes ou autres) vous avez toujours gardé votre bonne humeur et votre efficacité.

Et malgré que tous, sans exception, ont joué le jeu de façon magistrale, j'aimerais quand même citer quelques personnes qui ont pris part à l'organisation dès le début de l'année déjè. Je veux parler de M. Joël Nithardt qui a fait cette fresque qui représente un nombre inimaginable d'heures de travail et qui nous incite à innover afin de se renouveler à chaque fois. Mme Anne-Marie Brodard a, elle aussi beaucoup contribué à ce succès par son engagement tout au long de l'année. Et je ne vais pas oublier, bien sûr, M. Edmond Gudit qui a passé plusieurs jours pour blanchir les champignons et préparer les excellentes croûtes, avec l'aide de Mme Jeannette Urfer et M. Roland Doebrich. Un merci tout spécial aussi à nos deux cavistes, j'ai nommé MM. Caillet et Thuillard. Voilà, j'espère n'avoir oublié personne, sinon je m'en excuse.

Avant de terminer, je voudrais féliciter deux de nos membres.

Premièrement, M. Jacques Fleury qui a passé et réussi brillamment son examen de contrôleur Vapko. Toutes nos félicitations et nous lui souhaitons de toutes belles récoltes et... de continuer son apprentissage, car comme je l'ai déjà dit, on ne connaît jamais tout en mycologie.

La deuxième personne est Mme Christiane Salgat qui a aussi passé et réussi un examen Vapko, mais celui de "Toxicologie" dans un cadre plus médical. Bravo pour ce succès.

Je vous remercie de votre attention.

Bilan de l'année 2014

Retour

L'année 2014 a débuté, pour les membres de notre société qui le désiraient, par un film présenté par nos amis du COSNY, "l'Irlande par la mer, îles Skelling, sanctuaire de la faune" et réalisé par M. Pierre Iseli.

Au printemps, quatre lundis soirs avaient été programmés et nous avons pu en ajouter un supplémentaire car les récoltes fongiques s'y prêtaient fort bien. Je suis très contente de pouvoir constater que, grâce à un noyau de passionnés de l'étude mycologique, ces soirées ont été mieux fréquentées que les années précédentes.

Idem pour les séances de détermination automnales où les membres assidus, comme les occasionnels, ont toujours fait de notre local un lieu de rencontres, d'échanges, de questions et de réflexions, parfois sans réponse immédiate, mais chaque fois avec une soif de connaissance qui fait vraiment plaisir à souligner. Un très grand merci à M. Raymond Gumy qui nous a accompagnés durant toute l'année et qui a eu un travail titanesque car il s'est retrouvé seul contrôleur VAPKO le lundi soir, le départ beaucoup trop rapide de notre ami et grand mycologue, Gilbert Brodard, ayant laissé un grand vide au sein de la société. M. Gumy a oeuvré dans toutes nos rencontres avec une très grande compétence et une disponibilité dont nous lui sommes reconnaissants. D'autre part, je voudrais aussi remercier les quelques personnes qui ont montré un intérêt constant et n'ont pratiquement jamais manqué une réunion, sauf en cas de force majeure. Dans l'ordre alphabétique, il s'agit de : MM. Jacques Fleury - Angelo Ippolito - Joël Nithardt - Philippe Rapelli - Gerardo Ricci et François Thuillard. Merci à eux de leur engagement car nous avons besoin de personnes qui "crochent" pour avancer.

Et puisque nous en sommes aux remerciements, je tiens beaucoup à nommer les membres qui nous ont reçus lors des quatre sorties dominicales. Il s'agit de : Mmes et MM. Cuerel et Isch pour le refuge de Bercher, Mmes et MM. Guilloud et Tharin au stand de Champagne, Mme et M. Chevalley pour la rencontre à la buvette du terrain de football à Froideville et, pour finir, Mme Brodard et Mme et M. Thuillard pour leur aide précieuse lors de la dernière à l'Escarbille, près d'Yverdon. Encore un grand merci à toutes et tous.

1er juin, une grande journée que notre course à Frutigen. Beaucoup de suspense ... avant car, victimes de notre succès, nous avions 53 personnes inscrites. pour un car de 50 places. Quelques défections de dernières minutes et tout est rentré dans l'ordre. Les échos et commentaires entendus et concernant cette visite, où l'on a pu voir comment se pratiquait l'élevage des esturgeons et comment on récoltait le caviar, ont été positifs et j'espère que chaque participant a eu du plaisir, aussi pour le repas et notre petit arrêt au col du Jaun.

La dernière manifestation en date, avant ce soir, a été la conférence relative aux truffes, le dimanche matin 9 novembre, donnée au pied levé par M. Pierre-Yves Masson en remplacement de M. Franck Siffert. Une démonstration de cavage avec son chien, très efficace puisqu'il a trouvé 4 truffes en moins d'une demi-heure, suivie par une projection des diverses sortes de spécimen, très bien documentée, et, enfin une dégustation sous forme de petites tartines de beurre aux truffes ont agrémenté fort agréablement cette matinée. Nous avions invité nos amis du COSNY qui ont bien apprécié cette rencontre.

Je crois avoir fait le tour de 2014 et, avant de conclure, je dois encore remercier le comité dans son ensemble pour tout le travail accompli et le soutien qu'il m'apporte tout au long de l'année.

Pour ce soir, encore un grand merci à nos hôtes, Mme Brodard et la famille Thuillard qui, pour la Xème fois, (je ne sais pas combien mais on m'a toujours dit que quand on aime, on ne compte pas) ont organisé les festivités à venir.

Après ce petit résumé, je voudrais vous faire part d'une réflexion qui m'est venue après avoir lu un texte appelé "Qu'est-ce qu'un champignon ?" Et je me suis posé la question en m'inspirant de ce récit.

Alors, qu'est-ce qu'un champignon ?

Du point de vue scientifique, il fait partie du règne végétal, bien que ce soit une famille complètement à part et très complexe. On vous parlera de carpophores, de basidiomycètes, d'ascomycètes et de noms en latin plus ou moins savants. Mais, cela vous parle-t-il ?

Je voudrais plutôt vous le présenter comme un ami qui vous fait signe lorsque vous vous promenez dans les bois, magnifique de prestance ou paré de couleurs attirantes, ou bien plus petit et humble mais peut-être avec un parfum agréable qui conduit votre regard vers lui. Quel plaisir de découvrir au pied d'un arbre un de ces merveilleux cèpes ou une petite chanterelle d'automne, entourée d'une foule de demoiselles d'honneur toutes vêtues à l'identique et de retourner chez soi avec un beau panier plein de copains ...comestibles.

Mais, attention !!! Vous pouvez aussi rencontrer, sur votre route, quelques ennemis fort mal intentionnés, voire même des tueurs en puissance. Dans ce cas, il vaut mieux passer son chemin et les laisser tranquillement finir leur vie sans s'en occuper. Il est vrai qu'ils sont rusés et déguisent leur perfidie sous des abords engageants, ayant souvent revêtus leurs plus beaux atours. Mais ne vous y laissez pas prendre et contentez-vous de les admirer.

Pour vous qui êtes un passionné de l'étude et un amateur de découvertes, votre plus grande joie est de vous trouver face à quelques inconnus. Vous aurez alors à coeur de mieux les connaître, de retrouver leur famille et de les questionner habilement pour savoir exactement de qui il s'agit. Il convient même, parfois, de les radiographier pour être bien certain de leurs gênes.

En conclusion, un champignon, c'est un monde en miniature, avec bons et mauvais, petits et grands, beaux et médiocres, mais avec une infinie diversité de caractéristiques individuelles et, comme dans la vie, où chacune et chacun peut trouver celui qui lui donnera le plaisir recherché : gustatif - des yeux - de l'étude ou la découverte de la perle rare. Sans lui, il manquerait ce petit plus qui nous fait tous aimer la nature et nos forêts.

Voilà ce qu'est, pour moi, un champignon. Et pour vous ?

Françoise Panasci

Bilan de l'année 2013

Retour

Printemps 2013 : Un temps à ne pas risquer le bout de son chapeau dehors tellement le froid persiste. Les champignons ne s'y sont d'ailleurs pas trompés et les récoltes ont été assez maigres, mis à part pour les chasseurs de morilles qui ont fait de belles cueillettes.

Automne 2013 : Comme ne le laissait pas présager ce début d'année hivernal, la "Grande saison" mycologique a ravi les amateurs, qu'ils soient mycophages ou mycophiles. De nombreuses espèces ont été présentées à de nombreux membres, à tel point que nos contrôleurs, Messieurs Brodard et Gumy, ont eu fort à faire certains soirs de grande affluence. Qu'ils soient remerciés ici pour leur travail. A noter, cette année, nos microscopes ont été dépoussiérés et nous ont aidés à distinguer des espèces résistantes aux connaissances de nos experts !

Trois sorties ont jalonné l'automne, l'une au Chalet de la Palestine, la deuxième à Bussy-Chardonney et la dernière, celle qui est agrémentée de la traditionnelle fondue de fin de saison, au refuge de Chavornay. Le succès de ces sorties ne se dément pas et chaque année, le record d'affluence de l'année précédente est battu. Une grand merci à toutes celles et tous ceux qui oeuvrent pour faire de ces sorties, des moments de plaisir et de convivialité.

Une fois de plus, nous avons été conviés à présenter notre société lors du Marché aux truffes de Bonvillars. Et une fois de plus, nous avons eu l'occasion de répondre à une quantité incroyable de questions posées pour une foule incroyable de curieux. L'échange avec toutes ces personnes est à chaque fois, un plaisir renouvelé.

Le gros morceau de la saison 2013 a sans conteste été l'exposition qui s'est déroulée les 5 et 6 octobre à Champvent. Plus d'une année de réflexion et de préparation pour une commission d'exposition motivée et efficace. De nombreux bénévoles qui ont "mouillé leur chemise" pour faire de cette manifestation une vraie réussite.

Environ 1'000 visiteurs, si l'on compte les enfants et les invités, toutes les croûtes aux champignons "liquidées" le dimanche à midi, des visiteurs qui nous ont fait part de leur satisfaction en ce qui concerne la présentation des champignons, l'exposition de timbres, les tableaux, les panneaux explicatifs, les photos, les concours et bien entendu les croûtes de notre Maître Cuisinier, sans oublier les vins des vignerons du village qui apparemment ont beaucoup plu ! Là aussi, nous transmettons nos remerciements à tous ceux qui ont permis cette manifestation et qui en ont fait une réussite.

Des remerciements également sont dédiés à Gilbert BRODARD pour ses 40 ans de bons et loyaux services au sein de la société, à Raymond GUMY pour 37 ans d'activité et à Albert CAPAUL qui totalise 42 ans au sein de la société, dont 38 comme caissier.

Comme d'habitude, la dernière activité de l'année est notre assemblée générale, suivie du traditionnel souper de fin d'année, organisé comme d'habitude de main de maître par Mesdames Brodard et Thuillard.

Que tous passent de bonnes fêtes de fin d'année et que 2014 vous apporte le meilleur.

Bilan de l'année 2012

Retour

En cette année 2012, nous avons vécu une saison mycologique très contrastée. Tout d’abord, un printemps et un été très secs où les champignons se sont montrés plutôt discrets. Puis un automne particulièrement humide qui a favorisé non seulement la quantité, mais aussi la diversité des espèces qui ont égaillés nos sous-bois, nos assiettes et nos soirées de détermination.

Des soirées de détermination également contrastées avec, comme d’habitude, des séances de printemps ne regroupant que quelques habitués et des séances d’automne parfois très animées, où nous avons eu le plaisir d’accueillir de peut-être futurs nouveaux membres.

Cette année 2012 nous a également permit de faire cinq sorties d’herborisation du dimanche, sorties ayant toutes connu un grand succès en ce qui concerne la fréquentation par les membres, les trois dernières ayant en plus connu un grand succès au niveau des récoltes.

Comme le veut ce qu’on peut désormais appeler une tradition (après trois années), notre société a participé au marché aux truffes de Bonvillars. Et contrairement à la tradition, ce n’est pas sous un soleil généreux et réconfortant que s’est tenue la manifestation, mais plutôt sous une bise tempétueuse qui a suivi les fortes pluies de la nuit précédente. Relevons que, comme d’habitude, les organisateurs du marché aux truffes ont bien fait les choses et que les stands étaient au sec et remercions sincèrement nos membres qui ont bravé le froid et se sont réchauffés en courant après les assiettes de champignons qui s’envolaient, pour informer les nombreux amateurs de truffes qui faisaient le détour jusqu’à notre stand.

Et comme il n’y a pas de raison particulière de rompre les bonnes habitudes, notre saison mycologique se termine par le traditionnel banquet, pas sous les étoiles, mais dans la grande salle de Cronay, où Mesdames Brodard et Caillet nous ont organisé une paella ma foi fort délicieuse.

Que chacun passe le cap de la nouvelle année avec bonheur et qu’on se retrouve en 2013 pour une année riche et fructueuse.

Bilan de l'année 2011

Retour

Année tranquille du point de vue l'organisation puisque cette année n'a connu ni exposition ni anniversaire.

Année plutôt animée du point de vue de la détermination. En effet, après un printemps totalement sec, la pluie de septembre et les températures élevées ont permit à la flore fongique de littéralement exploser. Une quantité et une variété de sporophores exceptionnelle. "Du jamais vu sûrement depuis très longtemps dans nos contrées ", parole d'expert ! Le changement climatique y est certainement pour quelque chose et se constate de façon tangible en mycologie. Une année qui restera dans les annales de la société, malgré l'état catastrophique de nos forêts, dû à des méthodes de sylviculture à faire déprimer tout amateur de sous-bois.

Une bonne année aussi du point de vue de la fréquentation des séances, avec de nouveaux membres venus présenter leurs trouvailles.

Les quatre sorties automnales ont également eu un franc succès avec une fréquentation comprise entre 35 et 50 personnes. Nous profitons de l'occasion pour remercier les organisateurs de ces sorties.

Pour la deuxième année consécutive, notre société a participé au marché aux truffes de Bonvillars le 29 octobre 2011. De nombreuses questions ont été posées concernant notre société d'une part, et d'autre part concernant la toxicité des champignons, les meilleures façons de les cuisiner, leur conservation, etc. Un flot ininterrompu de visiteurs depuis 9h jusqu'à plus de 17h, heure à laquelle il a fallu éconduire les derniers curieux !

2011 fut donc un bon cru. Nous vous donnons rendez-vous pour la saison 2012, en espérant que la nature sera prolifique !

Bilan de l'année 2010

Retour

L'année mycologique 2010 se clôture par notre assemblée générale traditionnelle, suivie du non moins traditionnel repas. Celui-ci a attiré 55 personnes, ce qui constitue un record.

Cette année 2010 a été riche en activités diverses et variées puisqu'en plus des habituelles séances de détermination du lundi et des sorties d'herborisation du dimanche, il y a eu la sortie du cinquantenaire, l'exposition et la participation au marché aux truffes de Bonvillars.

La sortie du cinquantenaire a conduit 38 participants aux Marécottes et à son zoo, avec quelques arrêts aussi appréciés que sympathiques.

L'exposition des 9 et 10 octobre à Ste-Croix a permit à quelque 200 visiteurs de faire un tour d'horizon des cryptogames que Dame nature a mis à disposition de nos membres cueilleurs début octobre. Il faut dire, sans vouloir l'offenser, que nous aurions apprécié qu'elle fût un peu plus généreuse !

Les séances de détermination montrent une tendance intéressante : le nombre de participants est directement proportionnel au nombre de champignons dans nos bois. En d'autres termes, les séances de printemps, saison relativement pauvre en carpophores, n'attirent que très peu de monde, alors que les intéressés viennent d'autant plus nombreux en automne qu'il y a de champignons. 2010 ne restera toutefois pas dans les mémoires comme un bon cru.

Les sorties du dimanche rencontrent toujours un franc succès, à tel point que lors d'une sortie en particulier, il y a eu plus de participants autour de la table de détermination que de champignons à déterminer sur la table !

Le marché aux truffes a attiré une foule extrêmement nombreuse. De nombreuses personnes ont donc défilé devant notre table, malgré le peu d'exemplaires intéressant à montrer. Au vu des discussions qui ont été menées autour de cette table, le sujet intéresse. Une expérience à refaire.

Sur ces quelques remarques, nous vous souhaitons d'excellentes fêtes de fin d'année et nous vous donnons rendez-vous pour la saison 2011.

© Société mycologique du Nord Vaudois 2010-2020
Conception & réalisation : J.Nithardt 2010
Dernière maj 27.01.2020